Home / Actualités récentes / Le triage des patients se justifie par le manque de services d’urgences
hopital-principal

Le triage des patients se justifie par le manque de services d’urgences

Le directeur de l’hôpital Principal de Dakar, le général Boubacar Wade, a justifié le triage des patients selon le risque vital par le manque de services d’urgences dans les structures de soins du pays, dont certains font face selon lui à un afflux continu.

“Le triage au niveau des urgences selon le risque vital est dû au fait qu’il n’y a pas de services d’urgences partout (…) tous les hôpitaux n’en ont pas. Ce manque fait que nous ne pouvons que trier par rapport au risque vital”, a souligné le médecin militaire dans un entretien publié dans l’édition de mardi du quotidien privé Direct Infos.

Les urgences sont pleines et font face à un afflux continue de patients, a fait remarquer le directeur de l’hôpital Principal de Dakar, un hôpital d’instructions des armées.

Le général Boubacar Wade a invité les usagers à faire preuve de compréhension sur cette question, estimant que le manque de services d’urgences dans les hôpitaux est “un problème fondamental à gérer”.

“Je donne l’exemple des urgences où le malade vient à 15 heures et il n’est reçu qu’à 17 heures. Forcément, ce malade n’est pas content. Or, au même moment, on prend une femme qui a une hémorragie interne. Le professionnel en charge d’examiner les patients dans les urgences est obligé de trier en fonction du risque vital”, a-t-il expliqué.

Selon lui, la couverture maladie universelle, objectif visé par les autorités actuelles, pourra aider à une meilleure prise en charge des cas d’urgences. “C’est cela l’importance de la couverture maladie universelle. Elle est venue à son heure. C’est dans ce sillage que l’on peut arriver à faire face à beaucoup de problèmes notamment à la prise en charge des urgences”, s’est félicité le médecin militaire.

Il a par ailleurs souligné que “le ministère de la Santé est en train de s’atteler pour les services d’urgences avec l’inauguration de centres d’urgence dans plusieurs structures comme l’hôpital de Fann”.

source: APS

Comments

comments

Check Also

taxi passerelles

Affaire du taxi sur une passerelle piétonne : Ousseynou Diop devant le tribunal des Flagrants délits

Le taximan arrêté pour avoir emprunté la passerelle piétonne au niveau du Rond-point Cambérène, dont ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *